Hépatites : Nouvelles molécules : Etudes cliniques.

De la découverte d'une nouvelle molécule à son utilisation, les études sont longues
Nicolas Pirson



1 visiteur connecté actuellement.

Rechercher :




sur tatactic.be
sur internet

Recherche sur clinicaltrials.gov.
Nom du protocole, molécule ou affection (résultats d'études et rapports).



e.g. interferon, TMC435, ribavirin, Hepatitis C... ( en Anglais ! )

TRANSLATIONS (via Google translate)
[FR-NL-EN-ES-DE-RO-TR-PR]


de :

vers :


 Septembre 2017
LMMJVSD
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Citation au hasard...

- "L'avantage des médecins, c'est que lorsqu'ils commettent une erreur, ils l'enterrent tout de suite..."

(Alphonse Allais) 1854-10-20 - 1905-10-28 †

Quand on entend parler d'un nouveau traitement...



études cliniques Chiffres aspect financier
Source : wikipedia commons
  1. Il y a d'abord les études cliniques...


    attention page en cours de rédaction. Signaler une erreur ou proposer une suggestion ?
    Last update 2012-02-26 10:08 AM.
    Le VICTRELIS (Bocéprevir) et l'ICIVO (Télaprévir) ont à ce jour passé les phases de tests cliniques.
    Le TMC-435 est à présent en phase 3 et constitue une avancée majeure concernant le traitement des hépatites.

  2. Etude en laboratoire

  3. Avant de tester quoique ce soit sur l'homme, les molécules sont avant tout testées en laboratoire.
    Batterie de test concernant la composition et effets sur l'animal.
    D'abord à très faible dose, dose non-thérapeutique et qui ne procure pas d'effet secondaire.
    Puis la dose minimale à administrer pour obtenir un effet thérapeuthique.
    Il faut déterminer ces doses et les convertir aux doses correspondantes à administrer chez l'Homme...

  4. Etude sur l'Homme

    Une fois que ce travail de recherche est effectué, le médicament doit passer par des tests sur l'Être Humain, répartis en plusieurs phases qui sont clairement déterminées et appelées respectivement Phases 1, 2a, 2b et 3.

    - Phase I : Etudes pratiquées sur des personnes saines volontaires et rétribuées ou rarement, chez certain patients chez qui la molécule peut représenter une dernière chance de survie.
    - Phase IIa : Adaptation de la posologie et analyse des effets indésirables sur une petite quantité de patients.

    - Phase IIb : Adaptation de la posologie de façon à obtenir un effet thérapeuthique optimal sur un nombre de patients plus important.

    - Phase III : Application du traitement et de la posologie optimale déterminée dans les phases précédentes et comparaison à un éventuel traitement existant afin de déterminer si les avantages de la molécule testée.
    Le panel de sujets participants est beaucoup plus large.

  5. Aspect financier Pourquoi devrait on le laisser de côté?
    Ce ne serait pas de l'information sans parler de cette question. Si ?
  6. références : http://en.wikipedia.org/wiki/Clinical_trial [EN] article très complet !
    Equivalent un peu moins fourni à mon goût mais en Français : http://fr.wikipedia.org/wiki/Essai_clinique [FR]
    Clinicaltrials.gov [EN] (incontournable)
    FDA official website [EN] (Food and Drug Association)
    PUBMED website [EN] PubMed U.S. National Library of Medicine / National Institutes of Health.
  1. Phase I :

    Études réalisées généralement sur des personnes saines et rétribuées ou chez qui la molécule représente un dernier espoir de survie.
    Cette phase se déroule sur une très petite quantité de personnes (petit panel).

    Pour certains médicaments dont ont reconnaît de fait la toxicité, ont peut dans certains cas pour des pathologies graves (cancer...) passer immédiatement en phase II.

    en effet pourquoi passer par une phase I chez des sujets sains alors que l'on sait parfaitement que ce médicament sera terriblement préjudiciable à leur état de santé (effets secondaires déjà connus, et parfois très lourds)...

    Une phase I va débuter prochainement :

    Dans le cas du TMC435 (435350) (TIDP16) C112 "This study is ongoing, but not recruiting participants.." sur des sujets sains afin de tester l'association de la prise du TMC435 en association avec un antidépresseur qui serait également actif sur les douleurs chroniques du dos : l'Escitalopram.
    La prise de cet antidépresseur pourrait minimiser les risques de dépressions liés à la prise de la bi ou trithérapie et améliorer la qualité de vie du patient en traitement.


    TMC435 (435350) = nom de la molécule (ici une antiprotéase qui est déclinée en plusieurs numéros TMCxxx en fonction de la pathologie visée et de la spécificité de la molécule).

    Le TMC est souvent utilisé dans le traitement anti HIV sous d'autres variantes : TMC114 - TMC207 - TMC278 ....
    TIDP16 = code labo ici TIBOTEC (mais je ne sais pas quelle branche de la société).
    Tibotec-Virco Virology BVBA ?
    Tibotec Pharmaceuticals, Ireland ?

    Cxxx = code de l'étude concernée.

    En gros tout est classé, noté, répertorié, analysé, les responsables, les sponsors...

    Les conditions d'admission dans une étude sont souvent très sévères et on évite au maximum l'association combinée de substances afin d'étudier au mieux les réactions des produits utilisés pour celle-ci.

    Aure phase I annoncée dans le cadre de l'hépatite C : le SPC3649 (Santaris Pharma)
    Si c'est le cas l'étude semblerait avoir débuté sur des personnes saines volontaires, voir :
    http://www.clinicaltrials.gov/ct2/results?term=SPC3649

    1 Recruiting SPC3649 Multiple Dose Study in Healthy Volunteers "This study has been completed."
    Condition: Hepatitis C
    Interventions: Drug: SPC3649 Drug: saline

    2 Completed Safety Study of SPC3649 in Healthy Men "This study has been completed."
    Condition: Hepatitis C
    Intervention: Drug: SPC3649

    De là à ce qu'elle soit testée à des fins curatives, il faudra sans-doute du temps
  2. Phase IIa :

    Cette phase est principalement destinée à adapter les dosages nécessaires et constater quels effets secondaires vont découler de la prise de la substance.

    Dans le cas du TMC435 (435350) (TIDP16) par exemple la prise se limitait pour le groupe non-placébo à une durée de quatre semaines.
    Après les conclusions tirées des analyses de résultats de ce traitement on passe éventuellement en phase IIb.

    Phase où l'on pourra évaluer la molécule active sur une plus longue durée et sur une quantité un peu plus grande de personnes.

    L'étude C201 (Opéra 1) "This study has been completed." concernait en 2007 la prise de TMC 435 (435350) avec ou sans la prise simultanée d'interféron et ribavirine.

    Sur le site de clinicaltrials on peut lire "ClinicalTrials.gov processed this record on May 13, 2010"... Ce qui représente du temps.
  3. Phase IIb :

    Exemple l'étude TMC435 (TIDP16) C206 (étude ASPIRE) "This study has been completed." étude débutée en Septembre 2009, consiste en l'association du TMC435 et du traitement standard interféron - rivavirine. voir répartition des bras ci-dessous.

    Durée du traitement 48 semaines

    (onze mois) comme pour le

    traitement classique en bithérapie pour un génotype 1 ou 4



    Presque identique à la phase prédente cette phase se déroule sur une échelle un peu plus importante de sujets.

    Dernière mise à jour le 10/01/2012 sur clinicaltrials.org
    première mise en ligne : 10/2009 archives de l'étude et modifications.

    De plus en plus de phases 3 sont annoncées concernant le TMC435: sur clinicaltrials.com Recherche des phases 3 concernant le TMC-435 (RECRUITING NOT YET RECRUITING - COMPLETED). Mots clefs : "TMC435 phase 3".
    A l'heure actuelle

    En fonction des résultats reportés dans la phase précédente on essaye d'adapter ici de façon optimale le dosage de la molécule active afin d'obtenir un effet thérapeuthique optimal.

    Hcv Ns3NS4A COMPLEXED WITH NON-Covalent Macrocyclic Compound Tmc435Pour l'exemple que j'ai cité dans la phase IIa, on passe de quatre semaines à plusieurs bras, ou classes de patients qui recevront le produit pendant une certaine durée plus ou moins longue, allant de trois mois à onze mois, à différentes posologies en plus du traitement standard interféron pégylé et ribavirine.

    Comparé à un bras sous placébo c'est à dire sans la molécule active TMC435.


    Ces patients sous placébo ont au minimum la garantie d'avoir droit au traitement standard interféron pégylé et ribavirine durant les onze mois de l'étude.

    L'étude se déroule dans ce cas ci en

    double-aveugle

    , ce qui signifie que ni le médecin ou personnel hospitalier ou le patient ne sont au courant de la charge virale du patient durant la durée du traitement.

    Image : Hcv Ns3NS4A COMPLEXED WITH NON-Covalent Macrocyclic Compound Tmc435

    Créé à l'aide de Cn3D (download link). Fichier de base : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/Structure/mmdb/mmdbsrv.cgi?uid=80664

    NCBI Pubmed Structure home : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/structure

    Répartition des bras

    pour l'étude ASPIRE TMC435 TIDP16 C206 "This study has been completed.":

    1. TMC435 100mg 12 semaines + 180 µg sous-cutané Peg IFNa2A + 1000-1200 mg Ribavirine / selon poids.
    2. TMC435 150mg 12 semaines + 180 µg sous-cutané Peg IFNa2A + 1000-1200 mg Ribavirine / selon poids.
    3. TMC435 100mg 24 semaines + 180 µg sous-cutané Peg IFNa2A + 1000-1200 mg Ribavirine / selon poids.
    4. TMC435 150mg 24 semaines + 180 µg sous-cutané Peg IFNa2A + 1000-1200 mg Ribavirine / selon poids.
    5. TMC435 100mg 48 semaines + 180 µg sous-cutané Peg IFNa2A + 1000-1200 mg Ribavirine / selon poids.
    6. TMC435 150mg 48 semaines + 180 µg sous-cutané Peg IFNa2A + 1000-1200 mg Ribavirine / selon poids.
    7. Placébo + 180 µg sous-cutané Peg IFNa2A + 1000-1200 mg Ribavirine / selon poids.


    TMC435 (TIBOTEC TIDP16) C206 pour cette étude phase IIb
    Premiers résultats annoncés 95% de réussite (conf. Boston; sujets ayant terminé l'étude).
    A prendre avec des pincettes vu que les résultats complets de la phase IIb ne sont pas encore disponnibles.

  4. Phase III :

    Une dernière ou avant dernière phase nécessaire avant l'acceptation ou non du médicament par la FDA (Food and Drugs Association)

    Le Bocéprévir (VICTRELIS) et Télaprévir (ICIVO) sont mis sur le marché à ce jour,
    le TMC435 est actuellement en phase III. Les études concernant cette dernière molécule sont assez nombreuses; pour les découvrir, le mieux est donc de suivre leur évolution ici : TMC435: sur clinicaltrials.com (TMC435+phase+3)

    Pour ce qui est des détails de nouveaux traitements et molécules utilisées curativement contre le virus de l'hépatite C, vous pouvez en ce qui concerne la phase trois vous reporter aux études suivantes reprises sur clinicaltrials.org concernant :

    - Dernières études annoncées pour le TMC435 en phase III (update Août 2011) voir sur clinicaltrials.gov :


    État pour février 2012: Pour espérer être inclus dans une étude, le mieux est de vérifier l'état de celle-ci sur clinicaltrials.gov et de vérifier l'état de celle-ci :
    cette étude recherche des participants "This study is currently recruiting participants." ou :
    Cette étude a pris fin "This study has been completed."...
    A vérifier donc si l'étude recrute près de chez vous et à partir de quelle date.
    Si vous souhaitez être inclu(e) dans ce type d'étude, renseignez-vous auprès d'un hépatologue dans un hôpital de la ville mentionnée.

    - Le Bocéprévir (étude phase 3 : Study P05216AM4 SPRINT-2)"This study has been completed."

    Actuellement mis sur le marché sous le nom de VICTRELIS
    Sponsor : Schering-Plough
    Information provided by : Schering-Plough

    - Le Télaprévir (VX-222 - VX-950) Télaprévir en phase III (A Phase 3 Study of 2 Dose Regimens of Telaprevir in Combination With Peginterferon Alfa-2a (Pegasys®) and Ribavirin (Copegus®) in Treatment-Naive Subjects With Genotype 1 Chronic Hepatitis C)"This study has been completed."

    - Actuellemnet mis sur le marché sous le nom d'ICIVO
    Sponsor : Vertex Pharmaceuticals Incorporated
    Collaborator : Tibotec Pharmaceutical Limited

    Application du traitement et de la posologie optimale déterminée dans les phases précédentes et comparaison à un éventuel traitement existant afin de déterminer si les avantages de la molécule testée.

    Le panel de sujets participants est beaucoup plus large.

    Les enjeux financiers sont extrêmements importants vu les coûts déjà entraînés par les études déjà réalisées.
    Les résultats de ces études sont parfois sujet à caution pour plusieurs raisons :

    Une première qui me vient à l'esprit est sans doute le choix ou ciblage des patients (critères d'admission).

    Peu d'études seront ouvertes en matière d'hépatites à des sujets de génotype 1 rechuteurs.

    Souvent, les non-répondeurs ou patients naïfs seront préférés (meilleurs résultats).

    Aspect financier :



    Vu le coût extraordinaire de toutes ces étapes (en principe pris en charge par les firmes pharmaceutiques), il est clair que les résultats statistiques devront de préférence faire ressortir des chiffres positifs et autres jolis diagrames en camembert (ou sous n'importe quelle forme).

    Là on pourra enfin penser doucement à passer à l'étape de la commercialisation qui fera enfin rentrer de l'argent dans les caisses après ces investissements comptés en (chiffres et plein de zéros derrière) de la devise correspondante de la cotation en Bourse de la firme (USD EURO YEN...).

    Exemples de Cotation sur le marché de quelque sociétés :

    FINANCIAL QUOTES (google Finance) :

    - Merck & Co. Inc. (Public, NYSE:MRK) On November 3, 2009, the Company and Schering-Plough Corporation (Schering-Plough) completed their merger

    - Johnson & Johnson (Public, NYSE:JNJ) Qui ont vendu puis racheté - TIBOTEC... Je ne dirai pas pourquoi :-)

    - Roche Holding Ltd. (ADR) (Public, OTC:RHHBY) - ROCHE

    Pas de quoi rigoler avec des enjeux pareils évidemment.
    Il faut investir dans la recherche mais ça doit en principe au minimum raporter la mise de base.

    Étapes complémentaires... à développer (16/05/2010).

Avantages et inconvénients des protocoles du point de vue du patient :



Cette rubrique sera développée une fois mon traitement terminé...
En gros : Les avantages principaux des études sont que :
  •   Vous bénéficiez d'un suivi plus régulier et un bilan très complet.
    La firme qui commande l'étude doit récolter un maximum d'informations concernant les protocoles / études suivis.
  •   Les Médicaments sont gratuits en ce qui concerne l'étude.
    PAS LES À-COTÉS évidemment, je parle de la thérapie ex : Interféron, ribavirine et molécule testée.
  • Ils n'ont pas droit à l'erreur vu les enjeux financiers et doivent à tout pris obtenir de bons résultats s'ils souhaitent commercialiser le produit (et ils le veulent bien évidemment). 

Les Moins

Il en fallait sinon ce serait moins drôle...
  •   Les critères d'admission sont stricts. On élimine d'office les patients qui prennent certains médicaments qui pourraient interférer avec la molécule testée
  •   On évite autant que possible les patients dont "l'hygiène de vie" pourrait être un moins dans les résultats escomptés.
  • En fonction des contrats on peut se voir rejeté de l'étude si les résultats ne sont pas atteints ou si des effets secondaires posent un risque potentiel pour la vie du patient. Et parfois on exagère un peu...
  • Le but est d'avoir de beaux graphiques, de bons résultats à montrer en fin de protocole. 



Et pour travailler en traitement ?



Tout un programme!
En général les effets secondaires sont lourds. Chez certains ils sont plus ou moins tolérables. Il n'y a pas de règle absolue mais personnellement j'ai connu une (1) personne qui a bien vécu la bithérapie (Ce n'est pas énorme en soi).

La question est en théorie à mettre de côté... On voit quoi en fonction de ce qui se passe...
Pour ceux qui se disent que sans boulot ils ne s'en sortiraient pas s'ils doivent arrêter un moment, reformulez vous la question...

Si je ne me soigne pas à temps et que je deviens F4, que le virus s'emballe, que tout se précipite...
Une cirrhose n'aidera pas à poursuivre une carrière professionnelle et un cancer encore moins.

Autant se soigner tôt en fonction de ce qui peut y avoir comme possibilité de traitement pour votre hépatite et en fonction de votre génotype.

Pour bénéficier d'un essai clinique, renseignez-vous au sujet des possibilités existantes dans la structure hospitalière où vous êtes suivis.

Il est clair que les hôpitaux universitaires et grosses structures offriront plus de possibilités et propositions qu'un hôpital de campagne (je pense à M.A.S.H. - Mobile Army Surgical Hospital).
Là c'est plus l'endroit pour vous faire amputer une jambe ou un truc du style... :)


Ceci est la maquette du site dans sa version 2. Cette version n'est pas encore finalisée, et n'est là que pour vous laisser la possibilité de me laisser vos remarques ou suggestions sur la page de contact.